You are currently viewing Festival de Bandas d’Espalion

Festival de Bandas d’Espalion

Bienvenue au Festival de Bandas d’Espalion !

La rumeur gronde… Soudain, au détour d’un angle de rue, le son atteint les tympans et résonne dans la cage thoracique… Grosse caisse d’abord et tambour, puis trompettesSaxo, soubassophone… Tiens, celui-là, j’ai même dû chercher son nom, il est gigantesque et on dirait qu’il est en train de digérer l’humain qui le porte… Et tout à coup, j’aperçois une bande de joyeux lurons avec le même T-shirt armée de cuivres qui se trémousse et sautille devant moi… Bienvenue au Festival de Bandas d’Espalion ! Tous les ans depuis 14 ans, en juin, la ville laisse place à la musique et aux bandas… C’est la Banda locale : les Souvenirs de Nestor qui accueille ses homologues venues de départements du sud ouest pour le weekend !

Qui sont les Nestors ?

“Les souvenirs de Nestor” ça a commencé d’abord par une bande de quelques copains, retraités du rugby qui se sont dit… tiens si on montait une banda ? Janou, Didier, Riton, Hervé et Chameau voulaient rester ensemble, continuer à partager des bons moments dans une ambiance festive et bon enfant ! Alors quoi de plus naturel que de jouer de la musique au bord du terrain de rugby pour soutenir l’équipe locale : le RCENA (Rugby Club d’Espalion et du Nord Aveyron) ?

Pour débuter, il fallait se mettre à la trompette, trouver des percussionnistes… Et puis apprendre, se familiariser avec les chansons, les incontournables du répertoire, et attirer des musiciens dans le groupe pour former les pupitres… Alors, soutenus par Bruno et Fred, ils ont appris et ont formé un groupe, que dis-je, une véritable famille ! Car quand on entre dans la banda des Nestor, on devient un frère, un compagnon, un fidèle !

Aujourd’hui, la banda compte une trentaine de musiciens. Ils animent la vie locale espalionnaise. Ils sont sollicités partout en Aveyron, et plus largement en Occitanie, pour animer des évènements : fêtes votives, fête du fromage, manifestations sportives… Tous les ans depuis maintenant 14 éditions, ils organisent le Festival de Bandas d’Espalion !

Pourquoi le nain Nestor est devenu l'emblème de la Banda ?

Pour le savoir, il vous faudra trouver Janou et lui demander ! Indices : c'est un trompettiste, ancien rugbyman.

Déambulation au son des trompettes

Tout d’abord, vous allez commencer le samedi après-midi par une déambulation dans les rues espalionnaises. Vous y rencontrerez chaque banda. Alors, faites une halte pour les écouter jouer un set, puis suivez le mouvement, buvez un verre en vous trémoussant et recommencez avec les suivants ! Issues de partout en Occitanie, ces formations musicales viennent pour l’ambiance, parce qu’aussi “on est toujours bien reçu à Espalion”. 

PROCHAIN FESTIVAL DANS :

Countdown Expired!

Soirée concours et grosse fiesta

En début de soirée, tout le monde se rassemble et se dirige vers l’entrée. Une fois le grand boudin gonflable passé, on y est, le quartier des anciennes prisons et le parking sont fermés à la circulation pour 24h. Y sont installés des tonnelles, des tentes, des bars, un restaurant éphémère… tout est réuni pour qu’on passe un moment festif… la scène couverte accueille alors le concours ! Les bandas s’enchaînent et mettent l’ambiance. Elles ont 20 minutes pour montrer leur talent, leur originalité, leur musicalité et leur patte au jury formé exceptionnellement tous les ans par de nouveaux membres. Pendant ce temps, les tournées s’enchaînent, Marquisette, bières, soda… Sandwichs, frites… Aligot saucisse pour les plus affamés… On vous met à l’aise, c’est le rdv des locaux, des groupes se forment, on papote, on se dandine, on sautille. On croise des familles entières, les enfants galopent dans tous les sens… Et petit à petit la place est bondée… Les jeunes se lancent dans le fameux paquito géant… Puis il est temps de remettre les prix ! Les nains d’or, d’argent et de bronze et le prix du jury… certaines bandas complètent leur palmarès, d’autres gagnent pour la première fois ! Toujours dans une ambiance de folie !

Côté restaurant, une fois l’aligot terminé, la tente se remplit de bandas qui tournent chacune leur tour après être passées sur la scène. L’ambiance chauffe, certains montent sur les bancs et sautent bras dessus bras dessous en chantant ! 

Les trompettes deviennent enivrantes, les grosses caisses résonnent et l’assistance chante à tue-tête  ! C’est l’heure pour ceux qui veulent continuer la fête de rejoindre lExcalibur (navettes gratuites pour l’occasion depuis le centre-ville). Moi, je capitule, fatiguée, je reviendrai demain matin.

Il paraît que la fête dure tard dans la nuit pour laisser les oreilles bourdonner et les chansons revenir sur les lèvres jusqu’à poser la tête sur l’oreiller… et s’endormir au son des Yeux d’Emilie…

Dimanche à l’ombre des platanes

Dimanche matin, c’est reparti, les groupes sont assez frais malgré leur fiesta tardive et recommencent à jouer en ville. Déambuler avec elles ou se poser à une terrasse et attendre qu’elles arrivent… chacun peut choisir… Elles jouent et pendant ce temps-là, sur la place des prisons, un autre ballet se met en scène, le repas du midi. La paëlla de JR ! Les bénévoles s’activent, on prépare les plateaux repas, le bar se remet à flots… midi à peine sonné, les premiers festivaliers ou fastayres comme on dit en occitan, arrivent et prennent leur plateau (15 €), une bouteille en plus et s’installent en famille ou entre amis pour ce dimanche musical. Les groupes vont s’enchaîner sur la scène jusqu’en milieu d’après-midi… Sous les platanes, à l’ombre des feuillages, la température estivale de ce début juin est idéale pour un weekend de festival, le public frappe dans ses mains, entonne les chants, reprend les refrains, une ambiance conviviale et décontractée… Puis petit à petit, les musiciens reprennent le bus pour rentrer chez eux, et le public déserte la place… On entend : “Rendez-vous l’année prochaine”, et puis “salut, c’était trop cool on reviendra, ça nous avait tellement manqué ce festival, Merci les Nestors ! et à l’année prochaine !” 

En attendant, les Nestors recrutent pour la banda et pour les bénévoles ! Alors si vous aviez envie de filer un coup de main, ou d’exercer vos talents musicaux, n’hésitez pas à les contacter ! Je vous ai mis tous les contacts Facebook, Instagram et leur site internet.

logo la Plume Nomade

Recevez gratuitement le guide 10 astuces pour rédiger efficacement pour le web !

Laisser un commentaire